Groupe Almadina Concept

Groupe Almadina Concept

06.04.2010 - A Méditer : Près de 1500 maisons promises au bulldozer après le passage de Xynthia

La RubriqueLa Destruction Durable :

 

A Méditer :

 

Près de 1500 maisons promises au bulldozer après le passage de Xynthia

 

Des habitants de

 La Faute-sur-Mer, en Vendée, se sont réfugiés sur

leur balcon en raison d'inondations consécutives au

 passage de la tempête Xynthia, le 28 février.

Les autorités s'apprêtent à annoncer cette semaine un plan de destruction de 1 300 à 1 500 maisons en zones inondables après le passage de la tempête Xynthia les 27 et 28 février dans l'ouest de la France, annonce le Journal du Dimanche. "Les préfets de Charente-Maritime et de Vendée" s'apprêtent à "annoncer un plan d'envergure". "Entre 1 300 et plus vraisemblablement 1 500 maisons vont être déclarées inhabitables et vouées à la destruction après le passage de la tempête Xynthia", indique le JDD, précisant que les maires des communes concernées "doivent être officiellement informés mercredi".

 

Le secrétaire d'Etat au logement, Benoist Apparu, estimait,; jeudi à Bordeaux, pouvoir informer dans "les huit jours les élus locaux des communes" qui ont été dévastées par la tempête Xynthia sur les zones qui seront rendues inconstructibles. Selon le journal, "les services des préfectures et de l'équipement planchent encore sur les cartes côtières pour définir et délimiter les derniers contours des "zones rouges", ces territoires où plus aucune habitation ne pourra être construite". "En Charente-Maritime, les deux tiers des biens condamnés seraient des résidences principales, ce qui rend les situations encore plus délicates", affirme le JDD, évoquant par ailleurs des "indemnisations de 150 000 euros en moyenne par maison". Le passage de Xynthia avait causé 53 décès, principalement en Vendée et Charente-Maritime, où 4 000 maisons ont été sinistrées.

Source : Le Monde

 

Les réactions :

 

Al Pitol

  Tous ces maires qui ont fricoté avec les promoteurs, tous ces partis qui se sont mis a la remorque de maquereaux se prenant pour des business men, tous ceux là ont salopé la France, ses paysages, son industrie, sa puissance et maintenant ils viennent pleurer dans le gilet du contribuable pour réparer leurs merdes. 



06/04/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1691 autres membres