Almadina Concept

Almadina Concept

27.09.2009 - Charte de l'Environnement : SM Le Roi préside une séance de travail consacrée à l'Environnement

La Rubrique – l'Environnement :

 

CHARTE NATIONALE DE L'ENVIRONNEMENT

 

S.M. le Roi préside une séance de travail consacrée à l'Environnement

 

Le Souverain donne ses Hautes instructions au gouvernement pour élaborer une Charte nationale

 

Elle doit sauvegarder les espaces, les réserves et ressources naturelles ainsi que le patrimoine culturel dans le cadre du processus de développement durable

 

Le Souverain rappelle ses Hautes instructions lors de la séance de travail tenue à Marrakech le 5 novembre 2008, portant sur l'usage raisonné des ressources hydriques, soulignant la nécessité pour notre pays de s'inscrire dans un processus de recyclage des eaux usées, incitant tous les membres du gouvernement à adhérer à cette dynamique de sensibilisation des populations

 

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a présidé jeudi au Cabinet Royal à Rabat, une séance de travail consacrée à l'environnement, indique un communiqué du Cabinet Royal. Après avoir mis l'accent sur la problématique de la préservation de l'environnement qui interpelle toutes les nations et conditionne l'avenir de l'humanité, Sa Majesté le Roi a donné ses Hautes instructions au gouvernement pour s'atteler rapidement à l'élaboration d'une Charte Nationale de l'Environnement et du Développement Durable, tel que cela a été annoncé dans le discours du Trône de 2009: une Charte nationale globale de l'environnement permettant la sauvegarde des espaces, des réserves et des ressources naturelles, ainsi que du patrimoine culturel dans le cadre du processus de
développement durable.

L'environnement doit être considéré comme le bien commun de la nation dont la protection est une responsabilité collective qui incombe aux générations présentes et futures, a rappelé Sa Majesté le Roi.

Sa Majesté le Roi, que Dieu L'assiste, a demandé l'activation de la stratégie adoptée par le Maroc en matière énergétique visant le développement des énergies renouvelables qui, tout en diversifiant les ressources, contribueraient considérablement à la préservation de son environnement, souligne le communiqué.

De la même manière, le développement industriel et la promotion touristique devront s'opérer dans une logique de développement durable. Les projets réalisés et ceux à venir doivent désormais obéir à un cahier des charges précis qui matérialise la volonté du Maroc de s'inscrire dans une politique progressive qui concilie les impératifs du développement socio-économique et la préservation de l'environnement et le développement durable.

A cet effet, Sa Majesté le Roi, que Dieu L'assiste, a rappelé Ses Hautes instructions données lors de la séance de travail tenue à Marrakech le 5 novembre 2008 et portant sur un usage raisonné des ressources hydriques en insistant, par ailleurs, sur la nécessité pour le Maroc de s'inscrire dans un processus de recyclage des eaux usées au niveau territorial mais également par les grands opérateurs industriels et touristiques, comme Il a incité tous les membres du gouvernement, chacun en ce qui le concerne, à s'inscrire dans cette dynamique qui implique la sensibilisation de la population tout entière et l'implication de tous les opérateurs pour l'asseoir de manière pérenne.

Le Maroc étant précurseur, dans le continent africain et le monde arabe, en matière d'environnement, se doit de préserver ses acquis et d'entretenir son savoir-faire par la promotion des concepts qu'il a développés et de partager son expérience avec les pays frères et amis et particulièrement africains. Ont assisté à cette séance de travail le Premier ministre, Abbas El Fassi, les conseillers de S.M. le Roi, Abdelaziz Meziane Belfkih, Zoulikha Nasri et Mohamed Moatassim, le ministre de l'Intérieur, Chakib Benmoussa, le ministre de l'Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, le ministre de l'Equipement et du Transport, Karim Ghellab, le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'espace, Ahmed Taoufiq Hejira, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Mohamed Boussaid, la ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Amina Benkhadra et celui de l'Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch.

Ont également assisté à cette séance de travail, le ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, Ahmed Akhchichine, celui de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Réda Chami, le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Affaires économiques et générales, Nizar Baraka et le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, chargé de l'Eau et de l'Environnement, Abdelkébir Zahoud.

Source : Le Matin



27/09/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1653 autres membres