Almadina Concept

Almadina Concept

30.07.2008 : Une rencontre au sommet entre la Lune et le Soleil

La Rubrique – Evénements :

Une rencontre au sommet entre la

 Lune et le Soleil

 

Vendredi 1er août, nous assisterons à un jeu de cache-cache entre le Soleil et la Lune. Le phénomène pourra notamment être observé depuis la métropole et les îles de Saint-Pierre et Miquelon. Il s’agit d’une forme particulière d’éclipse partielle, dite «annulaire». Au cours de celle-ci, bien que la Lune, le Soleil et la Terre soit tous les trois parfaitement alignés, le diamètre apparent de la Lune reste inférieur à celui du Soleil. En conséquence de quoi, ce dernier n’est pas totalement masqué.


Pour les curieux qui n’auraient pas déserté l’hexagone en ces heures vacancières, l’occultation devrait se produire entre 10h45 et 12h00, cette marge variant selon le point d’observation choisi. Elle sera optimale sur le territoire aux environs de 11h20. Le pourcentage de la surface du disque solaire éclipsée atteindra son maximum de 10,5 % à Lille.


Pour les observateurs postés sur l’archipel Saint-Pierre et Miquelon, le phénomène sera visible à Saint-Pierre entre 6h25 et 7h23 du matin. Ils profiteront d’un meilleur spectacle puisqu’il est prévu que le degré d’obscuration maximum dépasse les 20 % à 6h43.


Si l’évènement fascine, il est de bon ton de rester vigilant. A cet effet, le Ministère de la santé a recommandé aux spectateurs de se munir de lunettes spéciales, lesquelles doivent nécessairement porter la mention de conformité CE. Il est par ailleurs rappelé que les lunettes à monture cartonnée sont à usage unique et ne doivent en aucun cas être réutilisées, le filtre se dégradant rapidement. S’ils sont correctement utilisés, des verres de soudeur peuvent être une alternative honorable. A l’inverse, les verres fumés, les films radiologiques et les lunettes de soleil classiques ne peuvent en aucun cas être considérés comme des protections efficaces face aux rayons agressifs du soleil.


Si ces rappels sont pour la majeure partie connus de tous, ils ne sont pas anodins. L’observation directe du soleil peut entraîner des lésions oculaires qui, selon leur degré de gravité, peuvent s’avérer irréversibles. Les lésions cornéennes, à l’image de la kératite (1), sont essentiellement liées aux ultraviolets. Réputées douloureuses, elles sont néanmoins réversibles en quelques jours. Les brûlures rétiniennes, en revanche, sont bien plus préoccupantes. Combinant un effet thermique de rayonnement solaire et un effet photochimique sur les cellules rétiniennes particulièrement fragiles, elles peuvent « conduire à une altération définitive de la vue ». De quoi nous faire réfléchir avant de lever les yeux au ciel.

Source : Univers Nature

******************************

1- La kératite est une inflammation de la cornée. Elle s’accompagne fréquemment de conjonctivite.


30/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1653 autres membres