Almadina Concept

Almadina Concept

09.12.2009 - L'Environnement : Le Climat, le grand pas des Etats-Unis

La Rubrique – L’Environnement :

 

Le Climat :

 

Le grand pas des Etats-Unis

 

L’Agence Aéricaine de Protection de l’Environnement « EPA » a décrété lundi que les émissions de gaz à effet de serre étaient une menace pour la santé publique, ouvrant la voie, pour la première fois, à une régulation de ces émissions.

L'annonce pourrait avoir un impact énorme sur le sommet de Copenhague qui s'est ouvert lundi. L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a décrété lundi que les émissions de gaz à effet de serre jugées responsables du réchauffement étaient une menace pour la santé publique, ouvrant la voie, pour la première fois, à une régulation de ces émissions.
 
La directrice de l'agence, Lisa Jackson, a indiqué que l'EPA était "désormais autorisée et contrainte de faire des efforts raisonnables" pour limiter les émissions de gaz à effet de serre (GES). "Ces conclusions attendues de longue date scellent dans l'histoire l'année 2009 comme le moment où le gouvernement des Etats-Unis a commencé à s'atteler au défi des émissions polluantes liées aux gaz à effet de serre", a-t-elle affirmé au cours d'une conférence de presse. L'EPA considère que six GES constituent une menace pour la santé publique: le dioxyde de carbone, le méthane, le protoxyde d'azote, les hydrofluorocarbures (HFC), les hydrocarbures perfluorés (PFC) et l'hexafluorure de soufre. Mme Jackson a précisé que l'EPA n'allait pas imposer immédiatement de nouvelles régulations, soulignant toutefois que ses conclusions allaient lui permettre d'édicter un règlement pour les véhicules légers.

 

"Climategate"
 
Cette annonce est intervenue quelques heures après l'ouverture de la conférence sur le climat de Copenhague, qui vise à aboutir à un accord sur la lutte contre le réchauffement climatique. Ces dernières semaines, le président américain Barack Obama a tenté de prouver que son pays était engagé dans la lutte contre le réchauffement, malgré le refus des Etats-Unis de ratifier le Protocole de Kyoto et la féroce opposition de nombreux élus du Congrès à toute régulation. En prélude au sommet de Copenhague, M. Obama avait annoncé le 25 novembre un objectif chiffré de réduction des émissions américaines de gaz à effet de serre de 17% d'ici à 2020 par rapport au niveau de 2005. Mais au Congrès, certains élus républicains prennent prétexte du "Climategate", ce scandale concernant des climatologues accusés d'avoir manipulé des données sur le réchauffement, pour fustiger la position de l'EPA.
 
Dans une lettre adressée à Lisa Jackson avant l'annonce de la décision de l'EPA, quatre élus républicains, opposants à toute législation sur le changement climatique, estiment que le "Climategate" devrait pousser l'EPA a revoir sa politique. Mme Jackson a répondu à ces critiques en martelant qu'il y avait des "preuves accablantes" du réchauffement climatique.

Source : TF1 News

"Climategate"

***********************************

La Maison Blanche et le “Climategate”

 

Maison Blanche a qualifié lundi d'"imbécile" la notion selon laquelle les preuves scientifiques du réchauffement climatique ont été compromises par des courriels piratés de chercheurs au Royaume-Uni, affaire surnommée "Climategate". "Je pense que tout le monde sait ce que sont les conclusions de la science. Cette idée que la science puisse faire débat est un peu imbécile", a déclaré Robert Gibbs, porte-parole du président Barack Obama. Des milliers de courriels de chercheurs collaborant avec le prestigieux centre de recherches sur le climat (CRU) de l'université britannique d'East Anglia, victime d'un piratage informatique ou de fuites, ont été publiés le mois dernier sur internet. Le directeur du CRU, le professeur Phil Jones, a abandonné temporairement son poste le temps d'une enquête indépendante lancée par l'université. L'un de ses courriels évoquerait une "ruse" pour manipuler les relevés de température afin de "dissimuler une baisse". Les scientifiques ont été soupçonnés dans la foulée de manipuler les données sur le climat par des détracteurs de la théorie selon laquelle le réchauffement climatique est causé par l'activité humaine.



09/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1653 autres membres