Almadina Concept

Almadina Concept

15.04.2009 - Comité de l'OCDE : L'adhésion du Maroc officialisée

La Rubrique – Evénements :

 

Comité de l'OCDE :

 

L'adhésion du Maroc officialisée

 

Le Maroc pourra contribuer et avoir

accès à la production de l'organisation

 

Le Maroc est désormais officiellement membre à part entière au Centre de Développement de l'Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE). En fait, son adhésion qui a été acquise et annoncée en février dernier lors d'une cérémonie organisée à Paris au siège de cette Organisation, vient d'être officialisée par le Conseil de l'OCDE. Il est à rappeler que le Royaume défendait cette adhésion depuis des années. Parmi les occasions qui ont permis au Maroc d'exprimer clairement sa volonté et son mérite de faire partie de ce comité, on peut citer notamment la 7e édition du Global Forum sur l'investissement international de l'OCDE, consacrée aux meilleures pratiques en matière de promotion de l'investissement pour le développement qui a été organisée, en mars 2008 à Paris.

Avec cette adhésion, le Maroc est devenu ainsi le second pays arabe membre de cet organe après l'Egypte et le troisième Etat africain après l'Afrique du Sud.
Selon Nizar Baraka, ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales, cette adhésion constitue "une feuille de route pour de nouvelles générations de réformes à mener et de nouveaux objectifs à atteindre en matière de développement".

Intervenant lors d'une réunion lundi à Paris du Comité directeur du Centre de développement de l'OCDE, le ministre a fait savoir que cette adhésion permet au Royaume de «contribuer et d'avoir accès à toute la production de l'OCDE en matière de développement, de peser et de faire valoir son point de vue sur des problématiques qui l'intéressent».
En fait, rappelle-t-il, les pays membres du Centre bénéficient de la possibilité d'engager un dialogue continu sur les politiques de développement avec les autres membres ainsi qu'avec le secrétariat de l'OCDE, et ont par conséquent accès, à travers l'apprentissage par les pairs, aux expériences des autres membres en matière de conception et de mise en œuvre des politiques de développement.

Il est à noter que le centre de développement de l'OCDE a été créé en 1962 à l'initiative du Président américain J. F Kennedy, pour promouvoir des recherches comparatives et des dialogues politiques et est chargé, dans ce cadre, d'assurer l'interface entre les pays membres de l'OCDE et les pays émergents ou en développement dont certains, en nombre limité, sont cooptés pour en devenir membres à part entière. Le Centre joue également un rôle de conseil aux pays membres et non membres quant à l'évolution du développement économique et social, national et international. Dans son programme, le Centre focalise aujourd'hui son activité sur l'Afrique et multiplie, dans les pays de l'OCDE, les conférences sur les potentialités d'investissement qu'offre ce continent.

Le Centre édite régulièrement une publication sur l'évolution des économies africaines, qui constitue une référence pour les milieux d'affaires dans le monde entier.

**********************************

Qu'est-ce que l'OCDE ?

Après la Seconde Guerre mondiale, l'organisation pour la coopération économique en Europe a été mise sur pied afin d'organiser les aides américaine et canadienne dans le cadre du Plan Marshall pour la reconstruction de l'Europe. En 1961, cette organisation a fait place à l'organisation pour la coopération et le développement économique, l'OCDE. Ses membres sont les pays ayant signé la convention qui lui a permis de voir le jour.
L'OCDE a son siège à Paris en France.

Chaque pays membre a une voix de vote.


L'OCDE compte présentement 30 membres: l'Autriche, la Belgique, le Canada, le Danemark, la France, l'Allemagne, la Grèce, l'Islande, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Norvège, le Portugal, l'Espagne, la Suède, la Suisse, la Turquie, le Royaume Uni, les Etats- Unis, le Japon, la Finlande, l'Australie, la nouvelle Zélande, le Mexique, la Tchéquie, la Hongrie, la Pologne, la Corée du Sud et la Slovaquie. La mission de l'OCDE c'est de construire des économies fortes au sein de ses pays membres, d'améliorer l'efficacité des systèmes de marché, d'étendre le libre échange et de “contribuer au développement” aussi bien dans les pays industrialisés que dans les pays en voie de développement.

En 1998, les ministres de l'OCDE ont identifié le développement durable comme une priorité essentielle et se sont accordés pour une interprétation du terme “durable”, qui puisse inclure des aspects social, environnemental et économique. Le comité d'investissement de l'OCDE est responsable des instruments de libéralisation de l'organisation dans le domaine de l'investissement et des services internationaux. Il interprète et met en application la déclaration 1976 et les décisions sur l'investissement international et les entreprises multinationales, et il est le gardien des codes de la libéralisation des mouvements des capitaux et des opérations invisibles courantes.

Source : Le Matin



15/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1653 autres membres