Almadina Concept

Almadina Concept

23.01.2009 - L'entité sioniste raciste redoute que ses officiers soient poursuivis pour crimes de guerre

La Rubrique – Eclairage :

Bilan Provisoire de la boucherie de

Ghazza perpétrée par les terroristes de

l'entité sioniste raciste à compter du : 27.12.2009

****** Journée du Vendredi :22.01.2009;

28ème Journée

Morts :  + 1328 , dont - Enfants : 410  Femmes :  104

Vieillards : 118 , Secouristes : 14 ,

Journalistes : 04 , Etrangers : 05

 

Blessées :  + de 5340 , dont : 50%  Enfants & Femmes

Blessés Graves : + 400

 

Dégâts : Selon les premières estimations : + 1,9 Milliards $

Maisons détruites : + 4000 - Maisons Endommagées : 16000

Unités Industrielles & Professionnelles détruites : 1500

Mosquées détruites : 41 - Mosquées Endommagées : 51

Cimetières détruits : 05

1 Million d'habitants : Sans Electricité

35 000 Palestiniens : Sans logements

****************************

La Boucherie de GHAZZA :

Israël redoute que ses

officiers soient poursuivis pour

crimes de guerre

Accusé de "crimes de guerre" par plusieurs organisations non gouvernementales, le gouvernement israélien prend très au sérieux la possibilité que des membres de son armée soient poursuivis par une juridiction étrangère après l'offensive menée à Gaza. A en croire le journal Yedioth Ahronoth, l'armée israélienne aurait ainsi mis en garde ses hauts gradés désireux de se rendre en Europe contre le risque d'être visés par des mandats d'arrêt internationaux.

 

Jérusalem aurait reçu des informations selon lesquelles des organisations sont en train de rassembler des preuves sous forme de photos et de témoignages dans l'intention de porter plainte auprès de la Cour Pénale Internationale (CPI) et de tribunaux européens, selon ynetnews.com, un site appartenant au groupe Yedioth Ahronoth. Le gouvernement aurait donc demandé à ses officiers de ne pas se rendre en Europe sans autorisation préalable de la justice militaire israélienne.

Les cadres légaux internationaux pour poursuivre Israël pour d'éventuels crimes de guerre semblent manquer. La CPI n'est pas compétente, la bande de Gaza n'étant pas un Etat constitué. Pour sa part, Israël n'est pas signataire du traité de Rome qui a mis sur pied la Cour. Pour poursuivre l'Etat juif devant la CPI, il faudrait donc une résolution du Conseil de Sécurité des Nations unies, mais les Etats-Unis y opposeraient à coup sûr leur veto.

En revanche, certains Etats européens se sont dotés de lois dites de compétence universelle permettant de poursuivre sur leur territoire des crimes de guerre commis à l'étranger, après plainte de victimes concernées. C'est cette hypothèse qui inquiète le plus Israël, mais si aucun procès de ce type n'a encore fait jurisprudence.

Parmi les crimes susceptibles d'être retenus contre Israël, figurent le bombardement d'écoles de l'ONU, d'hôpitaux bondés de réfugiés civils, l'usage d'obus de munitions interdites en milieu urbain et la disproportion de la riposte de Tsahal par rapport aux tirs de missiles invoqués pour la justifier. Lundi, au lendemain de la suspension unilatérale des combats par Jérusalem, Amnesty International a accusé Israël de crimes de guerre en qualifiant d'"illégal et sans discernement" l'usage de munitions au phosphore blanc dans des zones densément peuplées de Gaza.

Source : Le Monde



23/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1650 autres membres