Almadina Concept

Almadina Concept

02.09.2008 - Evénements . OBAMA : L'Autre Visage

La Rubrique – Evénements :

 

L'Autre Visage d'OBAMA

Ils portaient tous les deux le même uniforme en apparaissant, samedi, devant des milliers de partisans démocrates réunis à Springfield (Illinois) : chemise blanche aux manches retroussées, cravate de couleur vive, pantalon sombre. Et pourtant, Barack OBAMA pouvait difficilement trouver un personnage plus dissemblable pour devenir son colistier dans la course à la présidence des États-Unis.

Joe BIDEN est tout ce qu' OBAMA n'est pas. Il est blanc, quand l'autre est noir ; il est catholique, quand le prétendant à la Maison-Blanche est protestant ; c'est un vétéran de la politique âgé de 65 ans, quand le champion démocrate n'en a que 47 ; il est sénateur depuis 1972, mais le candidat à la présidence n'a été élu qu'en 2004 au Capitole ; il est expert des questions de politique étrangère et de défense, un sujet étranger à son chef de file ; issu des classes populaires, il a été le premier de sa famille à aller au lycée, alors que les parents du sénateur de l'Illinois ont fréquenté l'université ; il sait se montrer combatif voire agressif, alors qu' OBAMA, plus consensuel, joue sur le registre de la séduction.

En creux, le choix de Joe BIDEN comme prétendant à la vice-présidence dessine un autre visage de la candidature d' OBAMA, en soulignant toutes ses faiblesses. Il se pourrait d'ailleurs que la crise avec la Russie autour du Caucase, déclenchée au cœur du mois d'août, ait emporté la décision du sénateur de l'Illinois, face à un John McCain dont la réputation en politique internationale n'est plus à faire. Dans un monde de plus en plus dangereux, l'Amérique se doit, et doit à ses alliés, d'être dirigée par des hommes qui connaissent le monde.

La constitution du «ticket» démocrate permettra-t-elle à la candidature d' OBAMA de sortir du trou d'air qu'elle a connu cet été ? C'est tout l'enjeu de la convention démocrate qui s'ouvre aujourd'hui à Denver dans le Colorado. La crise économique et énergétique qui frappe les États-Unis comme le reste du monde, les huit ans du double mandat de George W. Bush,

la guerre impopulaire en Irak : le contexte est plus que favorable pour qu'un démocrate soit élu le 4 novembre à la Maison-Blanche. Et pourtant, les derniers sondages montrent qu' OBAMA doit encore transformer l'essai. L'avance dont il bénéficiait a fondu au soleil de l'été. Le «changement dans lequel nous pouvons croire» était un slogan qui a bien fonctionné pour éliminer Hillary Clinton. Face à John McCain et à sa machine électorale performante, il reste à trouver une stratégie efficace.

Cette semaine à Denver, OBAMA et BIDEN vont être portés aux nues par leurs partisans. L'enthousiasme sera communicatif. Mécaniquement, une convention apporte quelques points dans les sondages. Mais de l'olympe de Denver, il faudra ensuite descendre dans l'arène électorale. OBAMA, après avoir beaucoup parlé de lui-même, va devoir exposer son programme pour l'Amérique. Ses propositions sont encore bien nébuleuses. Il reste dix semaines avant le scrutin présidentiel ; dix semaines où tout va se jouer.

Source : Le Figaro



03/09/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1653 autres membres