Almadina Concept

Almadina Concept

11.09.2008 - Evénements : FESTIVAL : Des mots pour fêter 12 Siècles de la vie d'un Royaume

La Rubrique – Envénements :

Festival :

Des mots pour fêter

12 Siècles de la

vie d'un Royaume

Slam Klam souffle sa

deuxième bougie

Slamer pour crier ses malheurs, exprimer ses

bonheurs, dénoncer ses

souffrances et réaliser ses

rêves…chacun adopte ce moyen

d'expression pour extérioriser une

émotion particulière et la

 partager avec l'autre.

Au Maroc, on « slamera » à partir

d'aujourd'hui et jusqu'au 14 septembre pour

fêter douze siècles de la vie d'un

Royaume et de la fondation d'une ville.

 

Fès abrite de nouveau son festival « Slam Klam ». Organisé par l'association « Esprit de Fès », il est labellisé cette année par l'Association « 1200e anniversaire de la Fondation de la ville de Fès ». L'évènement se veut comme un programme de développement artistique et culturel durable. Les organisateurs veulent en faire un outil pour éveiller l'intérêt du public pour de nouveaux médiums de création et d'attirer leur attention sur le patrimoine poétique marocain.

Selon l'association
«1200e anniversaire de la Fondation de la ville de Fès », cet évènement vise à mettre en valeur l'expression artistique et à briser les barrières qui séparent créateurs, artistes et grand public, particulièrement en cette période estivale qui connaît une grande affluence des touristes et des Marocains résidents à l'étranger.

Le festival Slam Klam serait ainsi une plateforme de mise en espace de la parole, de l'expression artistique et publique, dressant un pont entre les cultures et les différents styles de musique dont celles-ci regorgent. Il s'agit en fait d'un espace de création, d'expérimentation, de production, d'expression et de diffusion artistique pluridisciplinaire.

Se voulant défricheur de talents et carrefour des cultures du monde, le festival propose un programme varié. Il se décline en ateliers de création en matière de Zajal, de poésie, de photographie et des arts plastiques. Il propose également des rencontres, des résidences d'artistes, des tables rondes, des projections vidéos, des expositions, des performances de Slam et de Melhoun et des spectacles de danse et de musique.


Ces différentes activités seront vécues non seulement par les créateurs en herbe de la ville de Fès, mais aussi par des artistes professionnels qui viendront, entre autres, de France, du Liban, de la Suisse, d'Espagne, des Etats-Unis. Qu'ils soient d'origine marocaine, arabe ou occidentale, ces artistes et autres intellectuels viendront partager leur savoir-faire et leur passion pour les arts, le temps d'un festival.

Lieu de création par excellence, le festival compte déjà trois œuvres réalisées dont deux sont musicales. «Il était une fois le futur» est un morceau où on imagine le futur en questionnant présent et passé et en s'ouvrant aux perspectives les plus douces, les plus folles, les plus scientifiques. Les artistes ont créé, le public doit imaginer. Une autre est consacrée au Zajal. C'est une rencontre entre deux univers : celui de Plaistow, un trio jazz expérimental et celui de Mobydick ou le Majdoub des temps modernes. Le dernier travail se présente, quant à lui, sous forme d'une installation sonore et photographique. Dans ce dernier, on appréhende la mémoire de la ville, les liens entre son histoire et celle que tissent au jour le jour ses habitants. Le spectateur y découvre des portraits de personnes, des paysages et des lieux que les Fassis ont affectionnés, ont construits, ont nourris de leurs sentiments et de leurs souvenirs.

La deuxième édition de Slam Klam propose aux différents festivaliers deux espaces où ils enrichiront leur culture et épanouiront leur savoir. Le premier réunira les poètes et les créateurs d'horizons différents. Il a pour principal objectif de favoriser l'expression artistique, de développer les nouvelles formes d'écriture et d'encourager l'échange des expériences et des points de vue autour des méthodes et des styles d'écriture. Le deuxième espace, « café de klam », aura lieu au jardin Lalla Amina de la ville. Il a pour but d'encourager l'intégration de l'expression libre, la poésie, l'écoute et l'échange dans la vie publique du citoyen marocain. Les cafés de klam seront ouverts à ceux et à celles qui désirent prendre la parole ou l'écouter tout en dégustant un verre de thé.

Dernier volet tout aussi important, les tables rondes qui transformeront le jardin du siège de l'Association Esprit de Fès en espace de méditation, de réflexion sur des sujets précis qui relèvent de la pensée et de la culture.
Slam Klam sera une opportunité pour les habitants de Fès ainsi que ses touristes de découvrir un nouveau genre d'expression, d'écouter une musique tantôt ancestrale tantôt moderne et de réfléchir sur des sujets qui font le quotidien de l'humanité.
****************************************

Autour du Slam

Le Slam est un art d'expression populaire oral, déclamatoire, qui se pratique dans des lieux publics ainsi que dans les lieux associatifs, sous forme de rencontres et de joutes oratoires. Considéré par beaucoup comme une des formes les plus vivantes de la poésie contemporaine, le Slam est également un mouvement d'expression populaire.

C'est un art du spectacle oral et scénique, focalisé sur le verbe et l'expression brute avec une grande économie de moyens, un lien entre écriture et performance. Pour Antoine Faure, slameur français,
le Slam est « un espace sur lequel vont cohabiter toutes sortes de styles, de formes, de fond, d'âges de classes sociales. Ce n'est pas un rap a capella, ce n'est pas de la poésie urbaine, c'est un terrain d'expression poétique que chacun peut s'approprier comme il veut ».

Source : Le Matin



12/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1653 autres membres