Almadina Concept

Almadina Concept

12.08.2009 - Un projet industriel titanesque pour 15% de l'électricité Européenne via le soleil

La Rubrique – Le Développement Durable :

Un projet industriel titanesque pour

15% de l'électricité

Européenne via le soleil

 

Le 13 juillet dernier pourrait avoir constitué un important virage dans notre manière de produire l’énergie qui nous est nécessaire. Douze entreprises majeures, essentiellement allemandes, ont en effet signé à Munich un accord visant à définir le plus important projet de production d’énergie jamais mis en place, tant quant à la production envisagée qu’aux investissements requis.

L’idée s’appuie sur le potentiel énergétique solaire des déserts d’Afrique du Nord. Pour Siemens, 'Une surface de 300 kilomètres sur 300 kilomètres dans le Sahara, équipée de miroirs paraboliques suffirait pour couvrir les besoins en énergie de la planète entière'. Dans le cadre du consortium dénommé Desertec, un bureau d’études Desertec Industrial Initiative (DII) a été créé (1) pour élaborer, dans un délai de 3 ans, un schéma d’exploitation concret et les financements nécessaires à la construction d’un grand nombre de centrales solaires thermiques à concentration (2) interconnectées en Afrique du Nord. Ce bureau est également mandaté pour accompagner le lancement des préparatifs industriels de construction des centrales solaires thermiques interconnectées et réparties dans toute la région MENA.


A moyen terme, d’ici quinze ans, le but fixé est de produire suffisamment d’énergie pour couvrir environ 15 % des besoins européens en électricité et une 'part considérable' des besoins électriques des pays producteurs.

 

Ce point fait d’ailleurs réagir Solarworld, le numéro un de l’énergie solaire en Allemagne, qui craint que l’on mette en place un nouveau système de dépendance énergétique de l’Europe, dans des pays politiquement instables. A l’inverse, pour Torsten Jeworrek de Münchener Rück, une des sociétés partie prenante dans Desertec, 'Nous poursuivons un projet visionnaire. S’il réussit, nous aurons apporté une très grande contribution à la lutte contre le changement climatique. Le potentiel écologique et économique est énorme.'

Economiquement, l’investissement est colossal avec une estimation s’élevant à 400 milliards d’euros sur quarante ans, se répartissant en 350 milliards d’euros pour la production d’énergie et 50 milliards pour son acheminement jusqu’en Europe via des lignes à haute tension.

                                                       Source : Univers Nature

****************************************
1- DII regroupe des sociétés principalement basées en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord (MENA) : ABB, ABENGOA Solar, Cevital, Deutsche Bank, E.ON, HSH Nordbank, MAN Solar Millennium, Münchener Rück, M+W Zander, RWE, SCHOTT Solar, SIEMENS
2- Techniquement, les technologies solaires à concentration permettent de transformer le rayonnement solaire en chaleur à un niveau de température situé entre 400°C et 1200°C, avec un rendement supérieur à 70%. Pour cela les caractéristiques optiques et calorifiques des rayons solaires sont exploitées, en les concentrant grâce à des miroirs pour chauffer un fluide qui chauffe de l’air ou de l’eau. Cette eau ou air chaud sert ensuite à faire tourner une turbine génératrice d’électricité, laquelle est renvoyée directement sur le réseau électrique. Cette technologie permet de 'lisser' la production sur quasiment 24 heures, grâce à un stockage thermique pour faire tourner la turbine, et donc produire de l’électricité, de nuit. De par cette possibilité, le solaire à concentration ne présente pas le même inconvénient que l’éolien et le solaire classique, en permettant une relative adaptabilité aux variations de consommation électrique. Des centrales faisant appel à cette technologie existent déjà en Allemagne et en France


12/08/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1653 autres membres