Almadina Concept

Almadina Concept

20.09.2008 - L'Environnement . Le Congrès Mondial de la Nature : Le Maroc Officiellement Absent

La Rubrique – L'Environnement :

Le Congrès Mondial de la Nature

Le Maroc Officiellement Obsent

Le 5 octobre s'ouvrira à Barcelone le

Quatrième Congrès Mondial de la

Nature, grand évènement qui

rassemble, tous les

quatre ans, les membres de

l'Union Internationale de la

Conservation de la

 Nature (UICN) et ses partenaires.

 

 

Pour cette édition, plus de 8.000 personnes se retrouveront autour du thème «Un monde divers et durable».

 

Le congrès se déroulera en deux temps. La première partie, du 5 au 9 octobre, sera consacrée au Forum mondial de la nature qui réunira des organisations et des experts pour présenter leurs programmes. La deuxième phase, qui se tiendra du 10 au 14 octobre est réservée à l'assemblée générale où ses membres adopteront des résolutions pour influencer les politiques au niveau mondial, tout en approuvant le prochain programme quadriennal de l'UICN avec élection de son président et du nouveau conseil. Etant membre observateur à l'ONU et regroupant Etats et ONG, cette organisation dispose d'un réseau comprenant 10.000 experts sur le terrain. Elle est la seule ONG de l'environnement qui agit au niveau des décisions de politique mondiale et de la pratique sur le terrain. L'UICN est donc un organisme très utile pour tous les pays et surtout pour le Maroc, qui souffre d'un grand déficit en matière d'environnement.

Par sa position, notre pays bénéficie de trois zones d'intervention de l'UICN: Afrique, Wescana (Asie de l'Ouest, Moyen-Orient et Afrique du Nord) et Méditerranée grâce au bureau de Malaga. Le Maroc a bénéficié du programme Wescana (1998-2002) et de Malaga (2004-2006). Actuellement, un programme a été élaboré par les membres à Malaga et adopté en Tunisie en 2007. Il est soumis au secrétariat pour être incorporé dans le programme quadriennal de l'Union (2008-2012) qui sera voté lors de l'assemblée générale.
«Les membres ayant payé leurs cotisations seront invités à assister au Congrès et voter en assemblée générale. Le gouvernement marocain n'a pas payé ses cotisations de trois années (2005, 2006, 2007) et n'a donc pas été invité officiellement à la réunion de l'UICN. Le secrétariat d'Etat à l'Environnement est invité à débloquer la situation pour que le Royaume retrouve son siège au sein de l'Assemblée», indique Brahim Haddane, membre du comité marocain de l'UICN.

Ce dernier se présente également comme candidat au poste de conseiller régional pour l'Afrique. Il est à rappeler que le président du club de l'environnement de l'Association Ribat El Fath pour le développement durable, Abdelhadi Bennis, se porte candidat à la présidence de la commission des politiques environnementales, économiques et sociales. Deux autres ONG marocaines participeront également au Congrès aux côtés de Ribat El Fath: la Société Protectrice des Animaux et de la Nature (SPANA) et l'Association Marocaine pour l'Ecotourisme et la Protection de la Nature en tant qu'observateurs. Pour ce qui est de la réponse des pouvoirs publics concernant cette affaire de non-régularisation, des sources bien informées indiquent que la procédure de la régularisation de la situation a été lancée.
«Nous procédons à la régularisation de la situation. Pour le reste, je rencontrerai prochainement le comité marocain de l'UICN pour trouver une solution», souligne Jamal MAHFOU, Secrétaire Général du Département de l'Environnement.

La question des cotisations non réglées auprès des organismes auxquels le Maroc est un problème.
«Il faut savoir que cette question soulève deux problèmes : le premier consiste aux nombres très élevés des organismes auxquels le Maroc doit adhérer et pour lesquels il doit hiérarchiser les priorités. Le second est relatif au manque de dynamisme pour « fructifier les adhésions » à travers des projets à l'image d'autres pays qui parviennent à récupérer les frais d'adhésion à travers le financement de leurs projets par des bailleurs de fonds associés à l'UICN», explique Mohamed Kamal, Président de l'Association des Nouvelles Opportunités Pour Les Retraités (ANOR).


***************************************************

Programme Afrique du Nord

Pour le Programme Afrique du Nord, l'UICN Med Malaga a soumis de nombreuses propositions de projets et programmes-cadres aux différents bailleurs de fonds. Trois projets ont été retenus dans le cadre des trois programmes présentés à la coopération espagnole (désertification, changement climatique et marin). Sur les trois projets retenus, deux projets présentent un grand intérêt pour la région d'Afrique du Nord et seront développés courant 2008 et début 2009. Les deux projets retenus par la coopération espagnole, le premier est relatif à la sécurité et aux moyens de subsistance durables pour le développement des systèmes de gouvernance et de gestion des ressources agro-forestières en aires protégées en Afrique du Nord. Le second consiste à la conservation de la biodiversité et de l'utilisation durable des ressources marines et d'eau douce dans les zones de haute priorité de la Méditerranée.

Enfin
, rappelons que durant la réunion de Barcelone, il y aura la constitution de la Fédération des parcs de la Méditerranée, ainsi que l'organisation d'une Foire internationale des femmes d'affaires qui permettra à une cinquantaine de femmes du monde entier pour exposer leur initiative «entreprises vertes» et de fonder un réseau de femmes d'affaires écologistes. Autre manifestation, «Cap sur Barcelone», une manifestation originale qui rassemblera les milieux du nautisme et de la conservation sur les rivages de la Méditerranée et qui offrira à ses membres et à ses partenaires une plate-forme pour promouvoir et avancer dans la protection de la biodiversité marine et côtière. Des bateaux de toutes sortes seront rassemblés pour communiquer des actions concrètes de conservation.

Source : Le Matin



20/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1653 autres membres