Almadina Concept

Almadina Concept

22.07.2009 - Les Variétés : Carla BRUNI offre à Mandela «une chanson pour rêver»

La Rubrique – Les Variétés :

 

Carla Bruni offre à

 Mandela «une chanson pour rêver»

 

La première dame est remontée sur scène, samedi soir 18.07.2009, à

New York et a interprété «Quelqu'un m'a dit», devant un

 parterre d'artistes et un Nicolas

Sarkozy enthousiaste, à l'occasion des

célébrations du

91e anniversaire de Nelson Mandela.

Carla Bruni a chanté en duo avec Dave Stewart, la moitié d'Eurythmics, « Quelqu'un m'a dit ».

«Vous la connaissez déjà comme la première dame de France». C'est sous ces mots d'introduction de l'acteur américain Forest Whitaker que Carla Bruni-Sarkozy a retrouvé samedi soir pour la première fois depuis son mariage la scène et le public. Participant au grand concert caritatif donné à New York à l'occasion du 91e anniversaire de l'ancien président sud-africain, l'épouse de Nicolas Sarkozy a interprété en duo avec Dave Stewart, la moitié d' «Eurythmics», «Quelqu'un m'a dit».

Vêtue d'un tailleur pantalon noir, très sobre, la chanteuse a présenté en anglais son plus grand succès comme «une petite chanson française, pas très bien pour danser, mais très bien pour rêver». Carla Bruni-Sarkozy a ensuite interprété un classique de Bob Dylan: «Blowin in the wind». Sa performance a été chaleureusement applaudie par les 5900 spectateurs du Radio City Music Hall. Et particulièrement par Nicolas Sarkozy. Le président de la République avait le déplacement à New York, à titre privé, où le couple présidentiel se trouve depuis jeudi soir. Assis vers l'avant de la salle, le chef de l'Etat a suivi, avec une admiration et une joie non dissimulées, la prestation de son épouse. Plus tôt dans la journée, il confiait «être fier de sa femme».

Une entorse à la règle au nom de la lutte contre le VIH

 

Celle-ci n'était plus remontée sur scène depuis leur mariage en février 2008. L'ancienne mannequin avait en effet promis qu'elle ne recommencerait à chanter que lorsque son mari ne serait plus président. «Je pourrai faire des télévisions», mais pas «de scène parce que je ne peux pas me permettre d'entraîner une infrastructure de sécurité qui, dans mon esprit, est choquante», confiait-elle à Libération. Mais la chanteuse, dont le frère est mort du Sida et qui a été nommée ambassadrice du Fonds mondial de lutte contre le Sida, a fait une entorse à la règle en raison de son engagement dans la lutte contre la maladie. Un fléau contre lequel se bat également Nelson Mandela. «J'ai eu la chance de rencontrer Nelson Mandela l'année dernière et donc pour moi c'est un honneur de pouvoir lui souhaiter un bon anniversaire et de participer à sa cause qui est très importante», soulignait Carla Bruni-Sarkozy.

 

Les fonds récoltés par le concert de samedi dont les places allaient de 50 à 1000 dollars pour les places VIP seront reversés à 46664, l'organisation du héros de la lutte contre l'Apartheid le numéro de l'ancien matricule de Nelson Mandela. Nommée d'après le numéro de matricule que portait Mandela lors de ses années de captivité, l'ONG œuvre principalement contre le Sida mais œuvre aussi contre l'illettrisme et l'inégalité entre hommes et femmes.

Le héros de la journée n'était en revanche pas présent au concert new yorkais auquel ont également participé de Cindy Lauper, Stevie Wonder, Aretha Franklin, Gloria Gaynor et Queen Latifah. Nelson Mandela , de santé fragile, est resté en Afrique du Sud, où il a célébré son anniversaire au coté de ses proches et du nouveau président sud-africain et ami Jacob Zuma. Le prix Nobel de la paix est néanmoins intervenu samedi à New York via un message vidéo a été diffusé pendant le concert, dans lequel il a remercié le public et les artistes. Dans une autre allocution vidéo qui a été copieusement applaudie, le président américain Barack Obama a lui aussi souhaité un «bon anniversaire» au premier président noir sud-africain. «L'histoire de sa vie peut être résumée par ses propres mots: cela paraît toujours impossible, jusqu'à ce que cela devienne réalité. Sa vie nous enseigne que l'impossible peut se réaliser», a-t-il souligné.

Nelson Mandela, fragile, est resté en

Afrique du Sud où il a fêté son anniversaire en famille

La Fondation Mandela, chargée de préserver l'héritage politique du prix Nobel de la Paix, a lancé cette année la Journée Mandela, qui coïncide avec la date de son anniversaire, le 18 juillet. Elle souhaite que chacun consacre symboliquement 67 minutes de cette journée à des actions de bénévolat, le chiffre 67 faisant référence aux années de lutte de Nelson Mandela pour l'égalité en Afrique du Sud.

Source : Le Figaro



22/07/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1650 autres membres