Almadina Concept

Almadina Concept

10.10.2009 - A Méditer : YAHOO! Nie avoir livré les noms des blogueurs iraniens

La Rubrique – Le Consommateur :

 

A MEDITER :

YAHOO !

Nie avoir livré les noms des blogueurs iraniens

Un mouvement d'opposition accuse la société

d'avoir accepté de fournir au gouvernement iranien les

 noms de ses utilisateurs tenants un

blog, soit 200.000 personnes, en échange d'un

 maintien de sa connexion durant les

 manifestations de septembre 2009.

Une manifestation à Téhéran le 18 septembre 2009

Yahoo ! a démenti, vendredi 9 octobre, les accusations portées par un blog de l’opposition iranienne selon lequel la société aurait fourni aux autorités iraniennes les noms de 200.000 de ses utilisateurs.

Ces accusations ont été rendues publiques, aux Etats-Unis, sur le site ZDNet par le journaliste Richard Koman. Celui-ci affirme que, lors des nouvelles manifestations de l’opposition iranienne en septembre 2009, des responsables de Yahoo ! auraient accepté de livrer aux autorités iraniennes les noms de certains de ses utilisateurs iraniens en échange d’un maintien de sa connexion dans le pays.

Les manifestations de septembre


Richard Koman se base notamment sur les affirmations d’une organisation de l’opposition iranienne, l’"Iranian Students Solidarity". Sur son blog, ce mouvement affirme en effet que : "le 27 Shahrivar (ndlr : le vendredi 18 septembre), alors que les Iraniens défilaient encore dans les rues, les autorités iraniennes ont, en plus de bloquer beaucoup de sites internet dans tout l'Iran, bloqué ou fortement limité l’accès à Yahoo et Google. Google n’a pas réagi et ses problèmes ont été résolus dans les 48 heures, mais Yahoo a envoyé un représentant au ministère des Télécommunication iranien pour résoudre ce problème".

Toujours selon, l’"Iranian Students Solidarity", "durant la réunion avec les autorités de l’internet iranien et les autorités des télécommunications, il a été demandé aux représentants de Yahoo de fournir aux autorités iraniennes les noms (données) de tous les détenteurs de comptes internet iraniens en échange d’une levée du blocage/filtrage du site de Yahoo".

Les représentants de Yahoo auraient dans un premier temps refusé, arguant que cela aurait représenté plus de 20 millions de comptes. Le gouvernement iranien aurait alors revu ses prétentions à la baisse en demandant, uniquement, les noms des utilisateurs de Yahoo tenant un blog. Une demande à laquelle Yahoo aurait accédé en fournissant la liste des 200.000 emails de blogueurs inscrits.

Un groupe de résistants infiltrés


Richard Koman affirme par ailleurs que "des sources" lui ont confirmé que cette information venait d’un groupe de résistants iraniens ayant réussi à infiltré les administrations du gouvernement. En introduction de son article, il précise toutefois, à propos de ses révélations : "Je réalise que ceci n’est pas complètement ficelé, mais je crois qu’il y a une véracité suffisante dans ce que j’ai pour avoir maintenant le droit de publier. Je m’attends à pouvoir fournir de plus amples preuves".

De son côté, Yahoo ! a publié un communiqué démentant vivement ces accusations : "Les allégations a l'encontre de Yahoo! sont fausses", affirme la société. "Ni Yahoo!, ni aucun représentant du groupe n'a rencontre ou communique avec des personnes du gouvernement iranien et n'a pas fourni de données concernant les utilisateurs Yahoo! au gouvernement iranien. Yahoo! s'engage a protéger et promouvoir les libertés d'expression et le droit a la vie privée. Pour connaître les actions Yahoo! concernant les droits de la personne, nous vous invitons a vous diriger sur le lien suivant : http://humanrights.yahoo.com."

Source : Le Nouvel Observateur



10/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1650 autres membres