Almadina Concept

Almadina Concept

16.07.2008 : Les USA sauvent deux géants du refinancement hypotécaire

La Rubrique – A  Méditer :

Les USA sauvent deux géants du refinancement hypothécaire

 

Afin de leur éviter la faillite, les autorités

américaines vont accorder «temporairement» une ligne de crédit à Fannie

Mae et Freddie

Mac, et démentent une

éventuelle nationalisation.

 

 

Quelques mois seulement après avoir volé à la rescousse de Bear Stearns, la banque américaine en faillite, les Autorités américaines ont pris la décision de secourir Fannie Mae et Freddie Mac, deux bailleurs géants de l'immobilier américain. En fin de semaine, les cours de bourse des deux établissements se sont subitement effondrés, représentant une chute de près de 50% sur une semaine. Les investisseurs ont été pris de panique, craignant un dépôt de bilan.

 

Fannie Mae et Freddie Mac détiennent ou garantissent environ 5 200 milliards de dollars de créances hypothécaires sur 12 000 milliards au total aux Etats-Unis, soit plus de 40% de l'encours de crédit immobilier. Aujourd'hui, avec la montée des défauts de paiements, les marchés sont de plus en plus convaincus que les deux géants ne sont plus assez bien capitalisés.

 

Trouver des liquidités, indispensables à leur activité, devient maintenant particulièrement difficile. Pour éviter que les deux groupes ne se retrouvent en panne, le Trésor va ainsi augmenter «temporairement» l'actuelle ligne de crédit qu'il leur consent, limitée à 2,25 milliards de dollars. Il sera d'ailleurs possible pour le Trésor d'acquérir temporairement des actions des deux établissements. Le communiqué ne précise cependant pas si ces achats de titres seront effectués sur le marché, afin de soutenir leur cours, ou s'ils le seront lors d'une éventuelle augmentation de capital, rendue difficile en raison du faible cours de l'action. De son côté, la réserve Fédérale laissera accéder les deux groupes à ses facilités de refinancement, comme peuvent depuis toujours le faire les banques commerciales et, depuis peu, les banques d'affaires.

 

«Fannie Mae et Freddie Mac jouent un rôle central dans notre système de financement de l'immobilier et doivent continuer à le faire sous leur forme actuelle de compagnies détenues par leurs actionnaires», a expliqué le secrétaire au Trésor Henry Paulson, en rejetant une nouvelle fois l'hypothèse d'une mise sous tutelle gouvernementale des deux sociétés. Le montant de ce nouveau plan n'a pas été rendu public. Paulson a seulement assuré que des dispositions seront prises pour que le contribuable américain ne supporte pas cette charge. Les pouvoirs publics se devaient d'annoncer quelque chose de concret ce lundi.

 

Fannie Mae, fondé par l'Etat en 1938 et privatisé en 1968, avec Freddie Mac, depuis 1970, sont les piliers du crédit immobilier américain. Ces établissements sous supervision de l'Etat garantissent ou possèdent les emprunts immobiliers qu'ils rachètent aux banques, grâce à des taux préférentiels. Mais avec la bulle de l'immobilier américain, le volume de leurs prêts a grimpé d'environ 350% en 10 ans. La part des défauts de paiement a doublé en un an, et environ 2,5 millions de familles seraient des emprunteurs insolvables. Une incapacité totale de racheter ou garantir les emprunts ferait ainsi s'effondrer tout le crédit américain.

 

Les bancaires, qui avaient fortement chuté vendredi, se reprennent nettement ce lundi après cette annonce. Le secteur sera au centre des préoccupations cette semaine, alors que de nombreuses publications sont attendues aux Etats-Unis. Merrill Lynch et JP Morgan Chase dévoileront leurs résultats du deuxième trimestre jeudi 17 juillet, et Citigroup le vendredi 18 juillet.

Source : Le Figaro



16/07/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1650 autres membres