Almadina Concept

Almadina Concept

31.10.2009 - Climat : vers un accord à Bruxelles

La Rubrique – l’Environnement :

 

Climat :

 

Vers un accord à Bruxelles

 

 

Les Vingt-Sept ont fixé à 100 milliards

d'Euros par an l'objectif mondial d'aide aux

 pays pauvres d'ici à 2020, clé du

succès du futur sommet de

Copenhague. Mais l'UE ne précise pas

combien elle est prête à mettre elle-même.

 

Après une nuit de négociations, l'UE est parvenue vendredi à un accord sur le montant global de la facture pour aider les pays pauvres en vue de la conférence de Copenhague sur la lutte contre le changement climatique. Ce sera 100 milliards d'euros par an d'ici à 2020, indique un projet d'accord soumis vendredi aux dirigeants européens, soit le montant estimé au préalable par la Commission européenne.

 

Pour l'Europe, la définition précise d'une aide mondiale aux pays pauvres était cruciale. Il s'agit en effet d'amadouer les pays en développement pour les amener à souscrire l'accord qui succédera en 2013 au protocole de Kyoto. À moins de fortes incitations, ces pays risquent de continuer sur la voie d'un développement épuisant pour la planète. Il s'agit aussi de forcer les autres puissances développées, comme les États-Unis, le Japon et dans une moindre mesure la Chine, à dévoiler leurs batteries avant Copenhague.

 

L'Europe n'a toutefois fait qu'une moitié du chemin. Elle se dit ainsi elle-même «prête à assumer sa part de l'effort mondial», mais ne précise pas dans ce projet d'accord jusqu'à quel montant elle est prête à aller. La France, l'Italie et l'Allemagne préfèreraient notamment garder ce chiffre secret, au moins jusqu'au rendez-vous de Copenhague, le 7 décembre. «D'abord, il faudrait que les Etats-Unis et la Chine disent ce qu'ils sont prêts à faire», a dit la chancelière Angela Merkel. Le sujet pourra être abordé mardi prochain à Washington lors du sommet Etats-Unis/UE.

 

Divisions sur le mode répartition

 

Au-delà de ces considérations tactiques, la question divise aussi les pays membres. La Commission espère une contribution de l'UE de 15 milliards d'euros par an à partir de 2013 et jusqu'en 2020. L'effort débuterait dès 2010 à hauteur de 1,5 milliard d'euros par an. Mais la clé de répartition de cet effort entre chaque capitale européenne pose des problèmes entre l'Est et l'Ouest.

 

Avec la Pologne, huit pays gros consommateurs de charbon refusent que leur chèque soit calculé sur la base de leurs émissions de CO2. «Ce mode de répartition est inacceptable pour nous», a prévenu le premier ministre hongrois Gordon Bajnai, à l'issue d'un entretien préalable avec ses homologues polonais, tchèque, slovaque, slovène, bulgare, roumain, lituanien et letton. En clair, les anciens pays de l'Est disent n'avoir plus les moyens d'aider plus pauvres qu'eux.

 

Une déclaration séparée à usage interne se borne pour l'instant à préciser que «les contributions des Etats membres de l'UE devraient tenir compte de la capacité contributive des Etats membres les moins prospères, au moyen d'un mécanisme d'ajustement interne». Une des pistes évoquées par la présidence suédoise jeudi soir serait de tenir compte du poids du PNB dans ces calculs. En clair, les pays d'Europe de l'Ouest, en dépit de la crise économique et de l'explosion de leurs déficits budgétaires, devraient payer davantage.

 

Un désaccord persistant entre Européens viendrait ternir au plus mauvais moment l'image de l'Europe, restée la seule des grandes puissances économiques à s'engager sur des objectifs chiffrés et un calendrier précis. Elle promet une baisse d'au moins 20 % de ses émissions d'ici à 2020. Mais cela ne suffit plus. «Même si certains préfèrent attendre pour des raisons tactiques ou garder leurs réserves dans la poche, l'heure est venue pour l'UE de mettre de l'argent sur la table», a lancé le premier ministre danois, Lars Lokke Rasmussen, hôte de la prochaine conférence de Copenhague.

Source : Le Figaro



31/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1653 autres membres